Laisser Lucie Faire

17 février 2013

Une envie de chocolat

Trop envie de chocolat. Mais, comment dire, après avoir vécu en Belgique, le chocolat en Suède est vraiment... sans goût, oui disons le franchement. Le chocolat noir pour cuisiner est à ... moins de 50% de cacao, vous avez dit chocolat ?!!

Bref, cuisine au cacao pure, au moins on a le goût du choc. 

Mais la flemme... pas envie de cuisiner 107 ans, mais envie de chocolat maintenant tout de suite. Vive internet : en moins de 5 minutes j'ai pu combler mon envie de chocolat avec un délicieux moelleux/fondant au chocolat, grâce à une recette adaptée de celle-ci.

Pour faire il suffit de prendre un mug et de mettre dedans : 
    - 4 c.s. de sucre en poudre (pour celui de l'homme, 5 pour moi qui voulait un goût plus sucrée)
    - 2 c.s. à sucre de cacao
    - 1 c.s. de farine
    - 1 oeuf
    - 1 c.s. de lait
    - 4 c.s. de beurre fondu (environ 20 g pour deux mugs)

On mélange le tout vigoureusement :

    DSCF6651

1 minute 30 au micro-onde à pleine puissance (un poil plus longtemps si vous l'aimez moins moelleux, il faut y aller à coup de 10 secondes, ça va très vite). Il va gonfler jusqu'à presque sortir de la tasse puis dès qu'on le sort il retombe et ça donne ça :

             DSCF6656

Oui je sais on dirait une mousse au chocolat ou un chocolat chaud, mais dedans :

                        DSCF6657

Miam !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Posté par Lucifaire à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


26 janvier 2013

Le goûter de l'homme

Je ne sais pas si je l'ai déjà évoqué, mais l'homme goûte. Et comme on n'est pas du genre à acheter des paquets de gâteaux et ben il faut les faire, les gâteaux. Nous avons donc tout un arsenal de recettes différentes et pour tous les goûts afin de ne pas se lasser.

Aujourd'hui je vous présente les biscuits à l'avoine, inspirés d'une recette québécoise.
Goûteux, rassasiant, plutôt bien équilibré dans la balance calorie/qualité nutritionnelle, ils ont déjà convaincu l'homme plus une tripotée de copain de passage. 

                   IMGP7813

L'idée étant de faire une bonne boite de biscuit pour la semaine et même d'en congeler une partie histoire d'avoir du stock en cas de goûter impromptu, les proportions sont données pour une quarantaine de biscuit.

    - 100 g beurre fondu 
    - 350 g de sucre
    - 2 oeufs
    - 3 c.s. lait
    - 1 c.c. vanille
    - 230 g de farine
    - 1 c.c. sel
    - 1/2 c.c. bicarbonate
    - 300 g de flocon d'avoine

Faire chauffer le feu à 180°.
Mélanger vigoureusement le sucre et le beurre. Ajouter un à un les oeufs en fouettant bien entre chaque.
Ajouter le lait et la vanille. 
Mélanger la farine avec le bicarbonate et le sel, puis les ajouter. 
Enfin intégrer les flocons d'avoine. Bien brasser. La pâte va se décoller des bords et avoir une texture un peu collante.
Pour les gros gourmands, on peut rajouter des noix concassées et/ou des pépites de chocolat comme dans la recette originale.

            gateau avoine

Former des petites boules à l'aide d'une petite cuillère et les aplatir en formes de galets sur une plaque de cuisson en laissant de l'espace place entre eux, car ils vont gonfler à la cuisson.

                             gateau avoine bis

Faire cuire 12 minutes, les biscuits doivent être encore blonds au milieu et dorés tout autour. Quand ils sortent du four ils sont encore tout mous, mais pas d'inquiétude, ils durciront en refroidissant et deviendront croquant.

                gateau avoine ter

Et voilà, l'homme est équipé pour la semaine.
Bon goûter !

 

Posté par Lucifaire à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 janvier 2013

Pepparkakor

Le pepparkakor c'est la version suédoise du pain d'épice. Mais contrairement à notre version mouelleuse du pain d'épice ici c'est un biscuit sec au goût très épicés bien sûr. Traditionnellement ils sont cuisinés à noël, découpés à l'emporte pièce pour faire des coeurs, sapins, personnages... que l'on décore de glaçage de couleurs, ou alors on le découpe de manière à construire une maison, voir un village pour les plus motivés !

IMGP6556   IMGP6557

"God Jul" signifie "Joyeux Noël".
Et nous on est vraiment des petits joueurs on a utilisé un moule pour avoir la forme et on a eu la main légère pour les décorations. Ici ils font carrément des manoirs qu'ils découpent à la main et ils les décorent en les recouvrant de bonbons.

Pour faire ces délicieux (d'après l'avis des français qui y ont goûtés) biscuits il vous faudra :
    - 100 g de beurre
    - 17 cL de sucre (mélange de sucre blanc et de sucre roux
    - 3 cL de sucre liquide (nommé "Ljus sirup" en Suède)
    - 1 c.c. de gingembre 
    - 2 c.c. de cannelle
    - 1 c.c. de cardamome 
    - 1 c.c. de clou de girofle
    - 1 c.c. de bicarbonate
    - 300 g de farine
    - 7 cL d'eau

Faire fondre le beurre. Y ajouter le sucre et le sirop de sucre, mélanger jusqu´à obtenir une pâte lisse.
Ajouter les épices et le bicarbonate, la farine et l'eau. Mélanger jusqu'à obtenir une boule qui se détache du plat,
Laisser reposer au moins une nuit avant de l'utiliser, afin de laisser le temps aux épices de se mêler et d'imprégner la pâte. 
Ensuite vous avez au moins 15 jours pour l'utiliser, en plusieurs fois si vous le désirez.
C'est ce que j'ai fait, la pâte a été réalisée au début des vacances de noël, puis elle a été utilisée en 3 fois sur les 2 semaines suivantes.
Pour avoir une idée de la quantité de choses que l'on peut faire : nous avons réalisé trois maisons comme celle de la photo + une dizaine de petits biscuits.

IMGP7288

La dernière maison était celle du nouvel an : bonne année  2013 à tous !

 

 

Posté par Lucifaire à 15:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 décembre 2012

Sankta Lucia et Lussekatt

La semaine dernière c'était la sainte Lucie, qui est très célébrée en Suède.
Ce jour-là est élu une "Lucia" et c'est elle qui sera en tête des cortège chantant avec une couronne de bougie sur la tête (imaginé l'état des cheveux, qui sont généralement longs, au bout d'une heure quand ils sont recouverts de cire !!!).

Nous avons eu la chance d'aller au concert de "Sankta Lucia" à domkyrkan (= la cathédrale).
200 enfants âgés de 11 à 17 ans, garçons et filles, tous en longue robe blanche traditionnelle avec une ceinture rouge et une couronne de feuille sur la tête pour les filles. Chacun tient à la main une bougie (électrique pour les plus jeunes) et ils chantent des chants de Noël et de la sainte Lucie pendant plus d'une heure. La cathédrale est plongée dans le noir, les seules lumières étant celles tenues par les enfants : c'est très beau.

                             sainte lucie

LA chanson de la sainte Lucie c'est celle-là (la vidéo n'est pas de nous, mais c'est pour donner une idée, en plus on voit beaucoup mieux les tenus que sur la photo) :

Sankta Lucia

La sainte Lucie n'a pas grand-chose de religieux, c'est surtout une fête célébrant la lumière dans un des moments où il y a le moins de l'année en scandinavie. En témoigne les paroles de la chanson :

     La nuit pesante rôde
     autour de nos maisons.
     Sur la terre que le soleil fuit,
     planent les ombres.  
     Alors dans notre noir logis
     paraît, couronnée de lumière,
     Sainte Lucie, Sainte Lucie.

En cette période de noir on redoute la venue des mauvais esprits et particulièrement Lucifer.
C'est pourquoi pour la sainte Lucie on fait des petits pains appelés des "Lussekatt", le nom se reportant aussi bien à Lucie qu'à Lucifer. Ces petits pains, aussi nommés "saffranskusse", sont des brioches au safran, le safran donnant une couleur jaune à la pâte, le jaune symbolisant la lumière et ainsi on repousse Lucifer ... qui a peur de la lumière ! Technique les traditions suédoises hein ? 

                 lussekatt

Pour environ 45 Lussekatt (ben oui, ces gâteaux sont consommés en très grande quantité pour la Sainte Lucie et pendant les fêtes, donc on en fait beaucoup puis on congèle et on les passe 5 minutes au micro-onde à l'heure du fika = pause café suédoise).

   1 cube de levure boulanger fraîche
   100 g de beurre
   50 cL de lait
   250 g de crème fraîche
   1 g de safran (représente 2 sachets de safran pour le conditionnement suédois, je ne sais pas ce qu'il en est en France et Belgique)
   15 cL de sucre
   1/2 c. c. de sel
   170 cL de farine
   raisins secs
   oeuf

Faire fondre le beurre dans le lait tiédit puis y diluer la levure.
Dans une jatte mélanger tous les ingrédients secs : farine, sucre, safran, sel. Faire un puits et y verser le mélange lait+beurre+levure.
Commencer a mélanger. Quand ça commence à être difficile de mélanger ajouter la crème fraîche. Continuer de mélanger jusqu'à ce que tous les ingrédients soient bien amalgamés.
Laisser reposer la pâte au frais (frigo ou cave) pendant une nuit (ou à défaut une dizaine d'heure au moins).

Le lendemain, préparer un plan de travail recouvert de farine. Découper votre pâte en 4 gros morceaux. Rouler les engros boudins, puis couper les en petits tronçons. Travailler chaque tronçon individuellement pour former vos Lussekatt. Rouler-le en un fin boudin d'une vingtaine de centimètre :

           DSCF6571

Enrouler chaque extrémité vers le centre, une vers le haut, une vers le bas (en forme de S) :

           forme

Poser vos brioches sur une plaque recouverte de papier cuisson. Les Lussekatt ayant deux yeux, placés un raisin sec au centre de chaque rond, n'hésitez pas à les enfoncés un peu, les brioches vont encore gonfler et ils risquent de se faire éjecter à la cuisson ! :

           DSCF6581

Laisser les lever encore une demi-heure sous un torchon propre pendant que vous préchauffez votre four à 200°C.
Fouetter l'oeuf avec une goutte d'eau chaude et badigeonner les Lussekatt de ce mélange avant de les enfourner 8 à 10 minutes (ils doivent être bien dorés).

           DSCF6586

Les Lussekatt se dégustent avec du glögg (la version suédoise du vin chaud, qui se boit avec des raisins secs et des amandes pelées plongés dedans) ou du café !

Posté par Lucifaire à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 décembre 2012

Baby blanket pour ptits boys d'automne

Cet automne a vu la naissance de deux ptits mecs dans notre entourage.
Envie de changer un peu de tricot, et de toutes façons ils avaient chacun déjà reçu une paire de petits chaussons avant leur naissance. Du coup un peu de patchwork pour leurs cadeaux de naissance, ça me faisait bien envie.

En farfouillant sur la toile, j'ai trouvé quelques idées qui m'ont bien inspirées notamment l'utilisation du jean que j'ai trouvé à la fois originale et pratique.
Du coup c'est l'homme qui a choisi le tissu à motif et pour le coup il a très bien choisi :

     IMGP6261

Ma photo ne rend malheureusement pas hommage au joli orange flashy de ce tissu, mais les couleurs sont très vives, parfaites pour en mettre plein les mirettes aux bébés tout neuf.

Premier né, premier servi, la première réalisation était pour Adam.

               IMGP5799

Broder dans un bleu très clair, on ne le distingue pas sur les photos, mais son prénom est inscris dans une diagonale de jaune.
Taille de la bête : 1,50 m de long pour 1 m de large. Premier vrai patchwork que je réalisais (et heureusement que maman est une habituée et m'a donné quelques tuyaux plus qu'utile), il m'a donc fallu une bonne semaine pour venir à bout  de la bête. 

    IMGP5803

Le deuxième à pointer son nez a été :

                    IMGP5876

En rouge la broderie ressors bien mieux. Même base, mais un ajout de couleur rouge pour changer un peu. 
Et la forme de celui-ci est carré, il mesure 117 x 117 cm.

           IMGP5875

                        IMGP5878

 Maintenant ils n'ont plus qu'à se vautrer dessus !

 

Posté par Lucifaire à 11:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


03 décembre 2012

Mon vélo est un monstre

Chose promise, chose due, la neige est donc là depuis quelques jours, avec le froid et le gel qui vont avec, sous un ciel résolument bleu.

     IMGP6115

             IMGP6119

Nous affichons donc une fraîche moyenne de -12°C en journée et de -19°C la nuit (donc à partir de 16h en fait). Et oui parce qu'il fait jour de moins en moins longtemps. Faisons donc un petit jeu, à votre avis quelle heure est-il sur les deux photos précédentes, avec cette belle lumière rasante et toutes ces ombres... ? Dites un peu pour voir...
Et oui, bien sûr, il est midi et demi !

La neige qui tombe toute fine est en parfaite petite étoile c'est très joli : 

  IMGP6116

Mais le froid qui gèle les cheveux et la barbe en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire c'est surtout pénible pour l'homme :

  IMGP6203

Il fait des stalactites !!!
Et on s'est retenu de prendre des photos de nos poils de nez (par pratique à photographier et surement par terrible au niveau du rendu esthétique) qui gèlent allègrement ce qui provoque des sensations très particulières à chaque inspiration (genre les narines font de la résistance et se collent sur elle-même, très étrange).

Bref tout ceci n'explique pas le titre de ce message. Voici donc quelques explications :

                   IMGP6052

Mais kestc'estksa ? 
Prenons un peu de recule.

          IMGP6055

Et oui ce sont nos nouveaux pneus, collection hiver 2012/2013. Ceux-là même qui ont transformé mon gentil vélo de ville à pneus quasi lisses en un monstre à énorme roues crantés et cloutés qui fait "ploc-ploc-ploc" quand je passe sur du goudron mais qui passe sur la neige et surtout sur la glace sans me faire passer par la case hôpital ! YOUPI !!!

               IMGP6208

Le week-end était donc sous le sceau du cambouis puisqu'on a mis les mains dedans histoire de régler complètement nos bécanes et d'être parés pour l'hiver puisqu'on est maintenant parti pour 4 mois de froid, de neige et de glace.


Et donc cette année pas de grosse gamelle sur la glace qui m'emmène droit aux urgences... affaire à suivre ...

Posté par Lucifaire à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 novembre 2012

Première grosse pièce

L'hiver est là depuis déjà quelques semaines et les premiers flocons sont annoncés pour très bientôt. Je suis donc ravie d'avoir enfin fini le pull de l'homme commencé... à la fin de l'hiver dernier.
Pour excuse, ce pull avait été commencé vraiment à la fin de l'hiver et il a très vite fait très beau et chaud doux (on ne peut pas vraiment dire qu'il fasse jamais chaud en Suède !) donc un gros pull 100 % mérinos n'avait pas vraiment de raison d'être. 


Mais là pas le choix, avec les -5/+5 degré qu'on traine depuis plus d'un mois, la laine devenait plus que nécessaires.
Donc grâce aux quelques conseils des grand-mères j'ai pu finir le pull.

    IMGP5810

Ca a vraiment été le tricot des premières fois puisque c'est la première fois :
    - que je tricotais quelque chose d'aussi gros et d'aussi compliqué (parce que les châles en jersey c'est gros mais ça ne compte pas comme du tricot compliqué)
    - que je tricotais un pull et que je le finissais. J'ai déjà (essayé) de tricoter des pulls pour moi mais à chaque fois le résultat ne convenait pas au niveau de la taille. L'homme ayant beaucoup plus la taille mannequin que moi, ce coup-ci il n'y a eu aucun problème.
    - que je tricotais de la vraie laine. Et oui, l'homme supportant très bien la laine, le veinard, j'ai pu tricoter du mérinos. J'étais un peu inquiète de faire une réaction au niveau des mains mais rien du tout, tout c'est très bien passé malgré les heures passées les mains plongées dedans ! 

Donc pull tricoté en Merino de chez Drops, en marron chocolat, tricoté en aiguille 4,5.
Sur un modèle de chez Bergère de France. Normalement tricoté en aiguille 5 et 5,5, mais avec mon échantillon et ma laine j'ai tricoté une taille 5 avec les mesures d'une taille 2 et j'ai obtenu un pull taille S qui correspondait parfaitement au gabarit de l'homme.

      IMGP5808

              IMGP5811

Avec ça il est paré pour les -11 degré annoncé pour la fin de semaine !

 

Posté par Lucifaire à 15:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2012

Gubbröra

Mes deux grand-mères étant de passage en Suède, fines cuisinières, grandes gourmandes et curieuses toutes les deux, je me devai de leur faire découvrir la gastronomie suédoise. 
Et un soir je leur ai donc fait découvrir le "Gubbröra", littéralement "la mixture du vieux" (appétissant n'est-il pas ? non mais en vrai c'est bon).

                          DSCF6467

Souvent servis comme entrer en Suède, je l'ai servi ici au dîner en plat unique avec une grosse salade.

Pour 5 belles tartines il vous faut :

  - 5 tranches de pain de seigle
  - 5 oeufs dures
  - 125 g de filet d'anchois
  - 1 petit oignon
  - 2 c.c. de kales kaviar ou de mayonnaise
  - 1 c.s. de crème fraîche
  - ciboulettes - aneth - persil

Hacher en petits morceaux l'oignon, les oeufs et les anchois.
Mélanger avec les herbes, la crème fraîche et le kales kaviar.
Etaler la "mixture" sur les tranches de pain de seigle.

Si vous en avez sous la main, faire glisser ces tartines avec de l'aquavit ! 

             DSCF6470

Posté par Lucifaire à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 août 2012

Allemansrätten

En Suède, la nature est quelque chose de très important. Tellement important qu'ils en ont fait une loi, qui se nomme "Allemansrätter" et qui dicte les droits et devoirs de chacun face à la nature. 
Parmi les droits, outre celui parfois très utile de pouvoir planter sa tente pratiquement où on veut pour une nuit, il y a celui de la libre cueillette. Et ça c'est très chouette parce que côté cueillette il y a de quoi faire ici.
En effet, si la Suède ne peut pas se targuer d'être un producteur important de fruits et légumes, ses forêts par contre regorgent de baie en tout genre : framboise, myrtille, canneberge, airelle, mûre boréale... plus toutes celles dont on n'a pas encore trouvé le nom.

Il est donc très fréquent de voir des gens sortir d'un bois chargé de grands sots remplis de fruits de toutes les couleurs.

                        IMGP5192

Un beau jour nous avons donc décidé, comme tout bon suédois, d'aller faire la cueillette des myrtilles. 
Habitant à côté d'une forêt on en a eu pour, en gros, moins de 5 minutes à pied. Mais le plus dur dans la cueillette aux myrtilles, ce n'est pas la longueur de la marche, oh non, c'est la lutte INCESSANTE contre les moustiques ! C'est le pire ennemi du cueilleur, qui, même s'il fait chaud, doit porter jambes longues, manches longues et même casquette (je parle en connaissance de cause puisque j'ai été piquée au sommet du crâne !).
Il faut donc s'armer avant de partir à la cueillette. Pour faciliter les choses, ils ont ici un outil très efficace, communément appelé un peigne. C'est pratique, ça évite de s'en mettre plein les mains et/ou de tout renverser (il y a un système anti-retour) dans un moment d'énervement et de transformation en mosquito's killer  !

       DSCF6376 

                       IMGP5195

En trois séances (la dernière avec un peu d'aide : merci les parents du doudou !) on a ramassé pratiquement 4 kilos de myrtilles ! Le congèle est maintenant bien remplis même si on a bien sûr savouré les myrtilles fraîches sous plusieurs formes.

         IMGP5196

Nature avec du sucre, en smoothie, en tarte, ou en muffin !
L'occasion de partager une délicieuse recette, LA recette qui fait saliver Claire, trouver sur ce blog.

Pour une douzaine de muffins

Pour le topping : - 40 g de farine 
                          - 30 g de beurre
                          - 40 g de sucre
                          - une pointe de cannelle ou de vanille suivant les goûts

=> Mélanger tous les ingrédients avec les doigts, comme pour obtenir un crumble, et réserver au frais.

    - 100 g de beurre mou (salé de mon cas, sinon ajouter une pincée de sel à la préparation)
    - 185 g de sucre
    - 2 oeufs
    - 360 g de farine
    - 1 c.c. de bicarbonate ou 1 sachet de levure chimique
    - 250 mL de lait (d'avoine en ce qui me concerne)
    - 1 c.s. de vanille liquide
    - 250 g de myrtilles fraîches ou surgelées

=> Préchauffer le four à 200°.

       Fouetter vigoureusement le beurre et le sucre. Ajouter les oeufs un à un en battant bien après chaque ajout.

       A part, mélanger la farine + la levure dans un bol et le lait + la vanille dans un autre.

       Incorporer dans le mélange beurre + sucre + oeuf le contenu des deux bols en alternant élément sec et élément liquide. Bien mélanger jusqu'à obtenir une pâte homogène.

       Ajouter délicatement et rapidement les myrtilles (beaucoup plus facile si elles sont congelées, ça évite d'avoir une pâte bleue).

       Verser dans des moules à muffin jusqu'à 1 cm du haut et ajouter le topping.

       Faire cuire 25 minutes. Attendre quelques minutes avant de déguster.

                         IMGP2805


   


 

 

Posté par Lucifaire à 21:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 août 2012

1 Semaine en Suède

Une semaine en Suède, 4 personnes, 1500 km et plus de  2000 photos à trier. Autant dire qu'il a fallu un certain temps pour rédiger ce billet. Mais c'est l'occasion de partager les endroits que nous avons vraiment appréciés et les bons plans dégotés sur la route.

Départ d'Uppsala en direction de Västerås où on a fait notre première halte. Visite sympa de la vieille ville très jolie tout en maisonnettes en bois très colorées.

                       DSC00180

Puis direction Nora qui fut surtout une halte gourmande pour goûter les délicieuses glaces artisanales.
3 ou 4 parfums différents chaque jour fait sur place = un vrai régal !

                                     IMGP4430

Enfin direction Karlstad au bord du lac Vänern, le plus grand lac de Suède avec quelques 5655 km2, pour notre première nuit en camping.

Le lendemain en route pour Tanumshede, plus gros site du monde de peinture rupestre de l'âge de bronze et classé au patrimoine mondiale de l'UNESCO. Mais ce n'est pas tout, bien sûr il y a toutes les ballades en plein air à faire pour voir toutes les peintures, mais il y a aussi un petit musée qui explique la culture à l'âge de bronze ainsi qu'une reproduction de village de l'âge de bronze avec différentes habitations, plusieurs animaux, des explications sur les techniques de chasse, des lieux de cultes...  Petite précision, c'est complètement gratuit.
Autant vous dire que pour tout faire et tout voir il faut prévoir la journée, ce que malheureusement nous ne savions pas. Conclusion si vous y passez : prévoyez pas mal de temps sur place.

                        IMGP4487

                                   IMGP4484

                                             IMGP4497

Puis direction Fjällbacka un village très mignon où on peut admirer un superbe panorama sur la mer du nord en faisant un peu de grimpette.

 

               DSC00282                      DSC00271

                                      IMGP4529

Arrêt dodo le long de la côte dans le super solvik camping où on a pu prendre un seul emplacement pour nos deux tentes et où on nous a gentiment laissé coincher au chaud et à la lumière bien après l'heure du couvre-feu, rien que pour ça il mérite d'être signalé !

Le lendemain après une courte halte pour jeter un oeil au joli petit village de Smögen ...

  IMGP4552

... nous poursuivons vers le sud pour aller visiter Marstrand. Le village est coupé en deux et on doit prendre le bac pour visiter la partie la plus sauvage et la plus jolie. 

           DSC00316           IMGP4577

Les deux prochains jours étant consacré à la visite de Göteborgs, nous trouvons un petit camping situé à moins d'une demi-heure du centre-ville où nous nous installons pour deux nuits.

Le premier jour à Göteborgs est consacré au plus grand parc d'attraction du pays : le Liseberg. Une foule d'attraction toutes plus sympa les unes que les autres. Plusieurs systèmes pour y accéder, mais dans tous les cas il vous faudra vous acquitter d'un droit d'entrée. Pour une journée complète je vous recommande de prendre le pass et non pas les tickets unitaires, car les attractions les plus fun nécessite au moins trois tickets, le calcul est vite fait...

Le deuxième jour est consacré à la visite de la ville et aux musées. Deuxième ville et premier port de Suède, il y a de quoi faire.
Nous nous promenons surtout dans la vieille ville et le quartier bobo et charmant de Haga.
Côté musée la ville possède un système intéressant pour visiter 5 grands musées : Konstmuseet (musée d'art), Stadsmuseum (musée de la ville), Röhsska museet (musée du design), Naturhistoriska museet (musée d'histoire naturelle) et Sjöfartsmuseet Akvariet (musée maritime). On paye une fois une entrée de 40 SEK (environ 4,5 euros) et ensuite on garde le ticket et on a accès aux 5 musées pendant toute une année.
Pas le temps de tout faire bien sûr et notre choix c'est porté sur le Stadsmuseum qui possède une super collection et tout un étage consacré aux Vikings et que les deux hommes voulaient évidemment absolument voir (ben oui on est en Suède alors les Vikings c'est LE truc obligatoire pour les mâles) !

               DSC00418        DSC00423

Nous avons aussi fait un tour au Konstmuseet réputé pour être un de plus beaux musées d'art du pays et où on peut admirer quelques toiles des grands maîtres suédois Anders Zorn et Carl Larsson. Et devant le musée se trouve la statue de Poséidon du sculpteur Carls Miles. A son inauguration en 1931 la longueur de sa virilité aurait choqué la morale bien pensante et depuis il a donc subi une petite sévère chirurgie réductrice comme vous pouvez le constater. 

                    IMGP4787  IMGP4788

Dodo sur la route  dans un petit camping très sympa et économique au bord de l'eau avec un super accueil et le wifi gratuit.

L'avant-dernier jour de notre voyage nous a vu visiter le musée de l'allumette de Jönköping. Et oui les fameuses allumettes suédoises venaient principalement de cette région.

                DSC00524        DSC00516

Puis visite gourmande de la ville de Gränna, la capitale du "Polkagrisar", LE sucre d'orge suédois, classiquement blanc et rose et parfumé à la menthe, mais également décliné dans tous les goûts et les couleurs.

      DSC00545    IMGP4799

Dernier dodo au camping de Hammar. La dernière étape de notre voyage étant Vadstena, nous pensions dormir sur place. Mais la ville étant très touristique nous avons trouvé les campings très cher et pour un accueil qui laissait fortement a désirer. Nous n'avons donc pas regretté de nous éloigner un peu pour être au calme pour un prix bien plus correct !

Dernière journée donc avec la visite de Vadstena. Charmante petite ville médiévale où on a visité l'abbaye de Sainte Brigitte, LA seule et unique sainte de Suède, autant dire qu'ils en sont fiers. L'impressionnant château cerné de douve a hébergé les rois de la dynastie des Vasa.

 

 

 DSC00572  DSC00575

                 DSC00593

Et retour à la case départ.


Pour info tout le voyage c'est fait avec une voiture louée chez Statoil, une station essence. Et oui en Suède on peut louer des voitures dans les stations essences et pour des prix beaucoup plus intéressants que dans les grandes chaînes de location de véhicule type Hertz ou Avis. De plus il y a des prix spéciaux pour les longs week-end et pour les vacances d'été, renseignez-vous.
A savoir aussi, les autoroutes suédoises sont gratuites mais peu nombreuses et limitées à 110 ou 120 km/h maximum.
Enfin pour finir dans le registre des règles au volant en Suède, ici s'applique la tolérance zéro pour l'alcool donc celui qui conduit c'est celui qui ne boit PAS DU TOUT d'alcool.

Trevlig resa ! (Bon voyage !)

Posté par Lucifaire à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,